Petite virée en prospection sur La Romieu avec les 2 Joël(s) (Naud et Danflous) .

Nous commençons par chercher l’énigmatique grotte de Belmont qui aurait servi d’abri pour les armes des maquisards lors de la dernière guerre, une jeep y aurait été garée !!! (info de Mr le Maire). Nous faisons le tour de la superbe propriété de Belmont… sans succès. Joël reprendra donc contact avec le Maire de La Romieu.

Ensuite nous rendons visite à l’aven du Général et constatons le gros tas de terre et de caillasses extrait de la cavité. Nous allons voir également une énorme doline qui « travaille » de l’autre côté de la route.

Joël Naud nous quitte et après un bref casse croûte, nous allons fouiner dans le bois du Chapître, sans découvertes notables. Puis à la propriété de « Chantelouve », splendide demeure gasconne ! Où s’ouvre la grotte qui s’était ouverte sous les roues d’un tracteur dans les années 60. Nous ne la retrouverons pas…

Nous retournons à la carrière de Nautery sur les conseils de Mr Broca et découvrons un beau porche de 6 m de large sur 1m de hauteur. Cette « nouvelle » cavité s’ouvre dans la partie Sud-Est de l’ancienne carrière au bas d’une petite falaise. Malheureusement, seuls les tachous peuvent continuer dans le laminoir très « bas de plafond » qui fait suite au porche à huit mètres de l’entrée.

Cette cavité est comblée d’un important remplissage (comme « feu » la grande grotte de Nautery qui rappelons le, a été « mangée » par la carrière). Vu les importantes découvertes archéo faites dans la grande grotte (rhinocéros, ours, etc…), il serait peut-être judicieux de « gratouiller » dans cette nouvelle cavité.

Trois jours plus tard je me retrouve du côté de Courrensan (l’autre grande zone karstique du Département).

Je suis là pour explorer le bois du Pouy et ses environs. Je commence par visiter une énorme doline de plus de vingt mètres de diamètre dans un bosquet à l’Est du bois du Pouy. Le fond de celle-ci , à environ sept mètres de profondeur, est totalement comblé par des poubelles de toutes sortes ( !!!). La route est en bordure du bosquet, c’est tellement facile !

Je passe ensuite au bois du Pouy et je retrouve sans peine les dix cavités déjà répertoriées. A l’extrémité Nord du bois, je repère une doline particulièrement profonde et aux parois abruptes. La corde est vite amarrée et au fond vers -8m, je constate qu’il y a une suite verticale sous de grosses souches et un sac plastique contenant des ossements d’animaux ( ???). Il faudra mettre en place un palan pour dégager ce nouveau départ.

Deux cavités inédites découvertes grâce aux indications des locaux et à la fouille méticuleuse d’un endroit particulièrement karstifié . Cavités certes modestes mais cavités quand même. Ainsi sont nés la grotte de Nauterie n°2 à La Romieu et le gouffre du Bout du bois à courrensan. Le total des cavités monte à 171… Et il reste encore quelques endroits à fureter…

A.Bressan